Laguépie du temps où elle se nommait La Guépie

L’origine du nom

Même si plusieurs explications cohabitent concernant l’origine du no

m de la commune, il semblerait que pour la plupart des gens, il provienne de sa fonction de gué, le village ayant toujours été un lieu de passage important de par sa situation géographique entre les eaux de l’Aveyron et du Viaur.

Mais d’autres pensent qu’il s’agirait d’une déviation du nom du propriétaire d’un domaine rural du XIIe siècle, un certain Vippius, qui, traité comme nom germanique, se transforma en Guipius. La villa prit alors naturellement le nom de Guipia.

La naissance du village

Tout comme pour le bourg de Saint-Martin-Laguépie, l’origine de la commune de Laguépie remonterait au Moyen Âge. Ces terres stratégiques, situées entre le Rouergue et l’Albigeois, étaient convoitées par de nombreux seigneurs et barons.

Les seigneurs du Moyen Âge

Pendant quatre siècles, des seigneurs, des barons et des comtes vont se succéder à la tête de Laguérie et contribuer au développement du territoire.

  • Le premier grand seigneur de Laguépie connu fut Raymond Bernard, qui régna de 1175 à 1212.
  • Lui ont succédé Gaillard de Balaguier de 1212 à 1242 puis Raymond VII de 1242 à 1249.

C’est alors la période des Croisades, et celle des Albigeois qui se déroule dans le Sud de la France entre 1208 et 1229. Nombreux sont les nobles du Nord de la France qui y participent : ils ont des vues sur les territoires du Languedoc. Cette Croisade a pour objectif de combattre les cathares par le Christianisme. Pendant vingt ans, se livrent sur le territoire des batailles sanglantes, les épisodes les plus célèbres restant le siège de Toulouse et la mise à sac de Béziers.

À l’époque, Laguépie étendait sa juridiction sur les paroisses de Saint-Amans, Saint-Martin, Saint-PIerre de Murcens et Sommard. La commune de Laguépie, a de ces conflits, beaucoup souffert : une fois les Croisés partis, elle retomba sous l’obéissance du Comte de Toulouse, qui prônait l’Hérésie. De nouvelles batailles détruisirent le château et le village. Gaillard de Balaguier finit par échanger Laguépie contre la ville de Bès en Rouergue. La baronnie fut ainsi léguée par alliance au Comte Alphonse de Poitiers, puis échangée en 1251 à Bernard de Penne.

  • Bernard de Penne prit le pouvoir de la ville en 1251 : Laguépie resta dans les mains de la famille de Penne jusqu’en 1539, hormis durant la période d’occupation des Anglais. Durant la première vague de conflit de la Guerre de Cent Ans, soit entre 1337 et 1360, le Viaur était une frontière qui séparait le Royaume de France, du Royaume d’Angleterre. Puis Laguépie passa aux mains des Anglais, qui furent chassés à partir de 1388 : ils laissèrent un village totalement ravagé par la guerre.